The manifesto

Le manifeste

To ensure that social innovation is recognized and better integrated into European innovation policies.

For an acceleration of collaborations between Tech actors and social innovators.

For a sustained digital transition of European non-profit organizations!

#MakeItForGood, a new story for an inclusive European economy

As elsewhere on the planet, humanity faces great challenges that cannot be met by technological progress alone, without rethinking the economic paradigm and rapidly accelerating the evolution of mentalities. Experts in social sciences and social innovation are pioneers in providing impactful solutions.  Nevertheless, they need to be supported in terms of skills and funding by lucrative actors. As a result, social innovation is a European asset for the creation of local and sustainable jobs.

More than ever, the younger generations (the « Millenials ») are questioning the meaning of Progress: Can we describe as progress strategies that lead to the depletion of natural resources, the loss of biodiversity and the increase in inequality? Should this progress, on the contrary, benefit the common good, the preservation of natural resources and respond to societal challenges rather than pursue short-term strategies that do not bring about real positive changes?

The European Union, which was conceived as a model of peaceful cooperation between peoples and as a socially efficient political construction, is now losing ground. Paradoxically, we are witnessing the squandering of our social heritage (the disappearance of the welfare state, the devaluation of social actors for the benefit of entrepreneurs, etc…) as well as a crisis of European identity and democracy.  For example, many European citizens cannot exercise their social rights. Indeed, their basic needs (access to education, employment, health, housing) often remain unsatisfied, despite the enormous potential offered by technology and the colossal scale of the sums invested.

A new narrative is missing to fill the gap between those who support an elitist Europe disconnected from citizens and those who, when they are downgraded, are attracted by populism and the rejection of the European project. We need a third way to represent citizens, entrepreneurs and consumers, who are aware of the issues of our time and offer a desirable vision of the world. This path exists: it is that of social innovation, of which Europe is a pioneer; but it remains unknown to most Europeans and political decision-makers.

At the same time, the Silicon Valley model shows its limitations: not only does technology not sufficiently address social and environmental issues, but it also creates unacceptable situations (bullshit jobs, production offshoring, etc.). To be revitalized, the European project must be exemplary if it really wants to become the champion in the fight against climate and societal upheavals and propose an effective alternative model in the « technological war » between the American and Chinese giants.

#MakeItForGood : we can’t do it if we don’t work together!

By breaking down the barriers between the world of technology and the world of social innovation, by sharing skills, by practicing true collective intelligence, we can rebuild a strong European model, an alternative to Silicon Valley’s priorities that would create shared value. Because technology has the power to accelerate exchanges, facilitate the analysis of critical data, improve personal care, reduce our environmental footprint and give everyone equal access to rights and knowledge…

But it can only be achieved if its creators – policy makers, developers, designers, investors – do more to put it at the service of social and solidarity in order to accelerate the sustainable transition of our societies.

We address civil society, non-profit organizations that need to accelerate their digital transition and social innovators who develop technical solutions for their users, but above all technical actors who wish to actively contribute to the search for effective solutions to combat social inequalities, climate change and the democratic crisis.

Our proposals for the next European mandate: a new European social model through the development of an Alliance between Social Good and Technology.

The European transition must be seen as an urgent, radical, symbiotic and global transition that addresses environmental, social and technological issues. In this perspective, we believe that the EU must make the digital transition and that the scaling up of social innovators must be a priority for the next mandate. This requires increased exchanges between these social innovators and the European technology sector through clear quantitative and qualitative objectives.

We are counting on the future members of the European Parliament, the Commissioners and the Member States to:

A) #RaiseAwareness #IncreaseAmbitions : Promote the solutions provided by social innovation among European innovation actors and create the conditions for the emergence of European social-technical models.

    • A.1 Launch a big European program for Social Tech innovation with action plans for awareness-raising, communication, exchanges, project coordination, etc. to integrate technology into social innovation
    • A.2. Devote a European week along the lines of the Social Good Week or the European Heritage Days to bring together the various actors – governments, political decision-makers, educators, civil society leaders, entrepreneurs, students, innovators, scientists, etc. – and increase opportunities for meetings, exchanges and competitions.
    • A.3 Raise awareness and simplify financing and training processes, accelerators/incubators, etc. for small socially innovative enterprises and promote bottom-up initiatives that mobilize communities or civil society such as Think Small First or the European Social Fund Plus (ESF+) ;
    • A.4 Organize a high-level conference on technological and social innovation in a European capital [Relevant inspiration: The high-level conference opening an era for social innovation in Lisbon in 2017] or dedicate a real space to social innovation as part of a major European technological event [Relevant inspiration: the Social Innovation Village at the Web Summit].

B) #Economy : Get a recognition of social and environmental innovation as the equal of technological innovation, as a global and systemic form of innovation

    • B.1. Make non-profit organizations and social enterprises eligible for the same funding and incentive opportunities offered to both R&D and Start-ups [Relevant European Policy: EU Commission recommendation of 6 May 2003 concerning the definition of micro, small and medium-sized enterprises, Invest EU]
    • B.2 Encourage Institutions (public actors) and technology companies to integrate specific criteria on the model and social and environmental impact into their contracts and calls for tenders (Relevant EU initiative: Buying for Social Impact); Include social economy criteria in innovation criteria to open up public and private funding for programs such as InvestEU
    • B.3 Promote a new European open source licensing model dedicated to impactful models (Social Good Commons) to develop digital solutions with an environmental and social scope [Relevant inspiration: Creative Commons].
    • B.4 Promote the emergence of social innovation « unicorns » through the creation of dedicated public and private funds, regulations or incentives to diversify investment portfolios (with a percentage of investment with a mandatory impact) and better redistribute the value generated by the technology industry in favour of an inclusive digital transition. This could take the form of an obligation to allocate a percentage of profits to social innovation, for companies and structures with a high turnover. Relevant inspiration: Indian law making « Corporate Social Responsibility » mandatory or the European Investment Bank

C) #Skills #Exchange : Facilitate exchange of skills and co-innovation between technical skills holders and social and environmental skills holders.

  • C.1 Work on incentives for skills sharing for companies and non-profit organizations as well as for technological and socio-environmental co-innovation, with clear impact criteria [Relevant inspiration: ProBono World Network, French Philanthropy incentive.]
  • C.2 Create a European program with dedicated funding that brings together universities, public/private research centers working in the field of technology and social innovation to develop European Social Tech clusters.
  • C.3 Expand and publicize existing programs, promoting multidisciplinary and socio-technical training through European exchanges within the Union within the framework of Erasmus+, Erasmus for Young Entrepreneurs, scholarships and European civic services, extended to young researchers in training and employment.
  • C.4 Adapt the European e-competences framework to the needs and challenges of the non-profit sector.

All together, technical actors and social innovators, we can promote these proposals to candidates for the next European elections in 2019!

makeitforgood.tech

Pour que l’innovation sociale soit reconnue et mieux  intégrée dans les politiques européennes de l’innovation.

Pour une accélération des collaborations entre les acteurs de la Tech et les innovateurs sociaux.

Pour une transition numérique soutenue des organisations européennes à but non lucratif.

#MakeItForGood, un nouveau récit pour une économie européenne inclusive

Comme ailleurs sur la planète, l’humanité est confrontée à de grands défis qui ne peuvent être relevés par le seul progrès technologique, sans repenser le paradigme économique et rapidement accélérer l’évolution des mentalités. Les experts en sciences sociales et en innovation sociale sont précurseurs en matière de solutions impactantes.  Néanmoins, ils ont besoin d’être soutenus en matière de compétences et de financements par des acteurs lucratifs. De ce fait, l’innovation sociale est un atout européen pour la création d’emplois locaux et durables.

Plus que jamais, les jeunes générations (les « Millenials ») s’interrogent sur la signification du Progrès: Pouvons-nous qualifier de progrès des stratégies qui conduisent à l’épuisement des ressources naturelles, à la perte de biodiversité et à l’accroissement des inégalités ? Ce progrès devrait-il au contraire agir au bénéfice du bien commun, de la préservation des ressources naturelles et répondre aux enjeux sociétaux plutôt que de poursuivre des stratégies court-termistes qui n’apportent pas de véritable changements positifs?

L’Union européenne, qui fut pensée comme un modèle de coopération pacifique entre les peuples et comme une construction politique socialement efficiente, perd désormais pied. Paradoxalement, nous assistons à la dilapidation de notre patrimoine social (La disparition de l’Etat Providence, la dévalorisation des acteurs du social au profit des entrepreneurs, etc…) ainsi qu’à une crise de l’identité européenne et de la démocratie.  A titre d’exemple, de nombreux citoyens européens ne peuvent pas exercer leur droits sociaux. En effet, leurs besoins fondamentaux (accès à l’éducation, à l’emploi, à la santé, au logement) restent souvent insatisfaits, malgré l’énorme potentiel offert par la technologie et l’ampleur colossale des sommes qui y sont investies.

Il manque un nouveau récit pour combler le vide entre ceux qui soutiennent une Europe élitiste déconnectée des citoyens et ceux qui, lorsqu’ils sont déclassés, sont attirés par le populisme et le rejet du projet européen. Nous avons besoin d’une troisième voie afin de représenter les citoyens, les entrepreneurs et les consommateurs, qui sont conscients des enjeux de notre époque et proposent une vision souhaitable du monde. Cette voie existe : c’est celle de l’innovation sociale, dont l’Europe est précurseur; mais elle reste inconnue de la plupart des Européens et des décideurs politiques.

En même temps, le modèle de la Silicon Valley montre ses limites : non seulement, la technologie ne traite pas suffisamment des questions sociales et environnementales, mais crée également des situations inacceptables (des emplois « à la con » ou “bullshit jobs”, la délocalisation de la production, etc.). Pour être vivifié, le projet européen doit être exemplaire s’il veut réellement devenir le champion de la lutte contre les bouleversements climatiques et sociétaux et proposer un modèle alternatif efficace dans la « guerre technologique » entre les géants américains et chinois.

#MakeItForGood : On n’y arrivera pas si on n’y travaille pas ensemble !

En abattant les barrières entre le monde de la technologie et le monde de l’innovation sociale, en partageant des compétences, en pratiquant une véritable intelligence collective, nous pouvons  reconstruire un modèle européen solide, une alternative aux priorités de la Silicon Valley qui créerait de la valeur partagée. Parce que la technologie a le pouvoir d’accélérer les échanges, de faciliter l’analyse des données critiques, d’améliorer les soins aux personnes, de réduire notre empreinte environnementale et donner à tous un accès égal aux droits et au savoir…

Mais il ne peut être atteint que si ses concepteurs – les décideurs politiques, développeurs, designers, investisseurs – en font plus pour la mettre au service du social et de la solidarité afin d’accélérer la transition durable de nos sociétés.

Nous nous adressons à la société civile, aux organisations à but non lucratif qui ont besoin d’accélérer leur transition numérique et aux innovateurs sociaux qui développent des solutions techniques pour leurs utilisateurs, mais surtout aux acteurs techniques qui souhaitent contribuer activement à la recherche de solutions efficaces pour lutter contre les inégalités sociales, le changement climatique et la crise démocratique.

Nos propositions pour le prochain mandat européen : un nouveau modèle social européen par le biais du développement d’une Alliance entre l’Intérêt Général et la technologie.

La transition européenne doit être considérée comme une transition urgente, radicale, symbiotique et mondiale et s’attaquer aux problèmes environnementaux, sociaux et technologiques. Dans cette perspective, nous pensons que l’UE doit opérer la transition numérique et que le changement d’échelle des innovateurs sociaux doit être une priorité pour le prochain mandat. Pour ce faire, il faut intensifier les échanges entre ces innovateurs sociaux et le secteur européen de la technologie grâce à des objectifs quantitatifs et qualitatifs clairs.

Nous comptons sur les futurs membres du Parlement européen, les commissaires et les États membres  pour :

A) #Sensibilisation #Ambition : Promouvoir les solutions apportées par l’innovation sociale auprès des acteurs européens de l’innovation et créer les conditions d’une émergence de modèles social-tech européens.

    • A.1 Lancer un grand programme européen pour l’innovation sociale tech avec des plans d’action en matière de sensibilisation, de communication, d’échanges, de coordination des projets, etc.
    • A.2. Consacrer une semaine européenne à l’innovation sociale sur le modèle de la Social Good Week ou des Journées européennes du patrimoine pour  rassembler les différents acteurs – les gouvernements, les décideurs politiques, les éducateurs, les dirigeants de la société civile, les entrepreneurs, les étudiants, les innovateurs, les scientifiques, etc. et multiplier des occasions de rencontres, d’échanges, de concours.
    • A.3 Mieux faire connaître les processus de financement et de formation, des accélérateurs/incubateurs, etc. accessibles aux petites entreprises socialement innovantes et favoriser des initiatives ascendantes qui mobilisent les communautés ou la société civile telles que Think Small First ou le Fond social européen Plus (FSE+)
    • A.4 Organiser une conférence de haut niveau sur l’innovation technologique et sociale dans une capitale européenne [Inspiration pertinente : La conférence de haut niveau ouvrant sur une ère pour l’innovation sociale à Lisbonne, en 2017] ou dédier un espace réel à l’innovation sociale dans le cadre d’un grand événement technologique européen [Inspiration pertinente : le Social Innovation Village au Web Summit].

B) #Economie : Faire reconnaître l’innovation sociale et environnementale comme étant l’égale de l’innovation technologique, en tant que forme transversale et systémique d’innovation

    • B.1. Rendre éligible les organismes à but non lucratif et les entreprises sociales aux mêmes possibilités de financement et d’encouragement offertes aussi bien à la R&D qu’aux Startup  [Politique Européenne Pertinente: Recommandation de la Commission du 6 mai 2003 concernant la définition des micro, petites et moyennes entreprises, Invest EUHorizon Europe]
    • B.2 Encourager les acteurs publics et les entreprises européennes à intégrer des critères spécifiques sur le modèle et l’impact social et environnemental dans leurs marchés et appels d’offres (Initiative pertinente de l’UE : Buying for Social Impact), inclure des critères de l’économie sociale dans les critères d’innovation dans des programmes tels que InvestEU
    • B.3 Promouvoir un nouveau modèle européen de licence libre dédiée aux modèles à impact (Social Good Commons) pour développer des solutions numériques à portée environnementale et sociale [Inspiration pertinente : Creative Commons].
    • B.4 Favoriser l’émergence des  » licornes  » de l’innovation sociale par la création de fonds publics et privés dédiés, de réglementations ou d’incitations à diversifier les portefeuilles d’investissements (avec un pourcentage de l’investissement avec un impact obligatoire) et mieux redistribuer la valeur générée par l’industrie technologique en faveur d’une transition numérique inclusive. Cela pourrait se matérialiser par l’obligation d’allouer un pourcentage des profits à l’innovation sociale, pour les entreprises et structures avec un chiffre d’affaire important. [Inspiration pertinente : le Droit indien rendant obligatoire la « Responsabilité sociale de l’entreprise » et la Banque européenne d’investissement]

C) #Compétences : Faciliter l’échange de compétences et la co-innovation entre les détenteurs de compétences techniques et les détenteurs de compétences sociales et environnementales.

  • C.1. Travailler à des mesures d’incitation au partage de compétences pour les entreprises et les organisations à but non lucratif, pour favoriser la co-innovation technologique et socio-environnementale, avec des critères d’impact clairs [Inspiration pertinente : Gobal ProBono Network, French Philantropy incentive.]
  • C.2. Créer un programme européen de Recherche avec des financements dédiés qui rapproche les universités et les centres de recherche publics/privés travaillant dans le domaine de la technologie et de l’innovation sociale pour développer des Clusters européens d’innovation Sociale Tech.
  • C.3. Élargir et faire connaître les programmes existants, en promouvant la multidisciplinarité et la formation croisée à l’expertise sociale et technologique par le biais d’échanges européens au sein de l’Union dans le cadre d’Erasmus+, de l’Erasmus pour Jeunes entrepreneurs, de bourses d’études et de services civiques européens, étendus aux jeunes chercheurs de formation et d’emploi.
  • C.4 Adapter le référentiel européen des compétences informatiques jusqu’ici applicable au monde professionnel aux besoins et défis du secteur non lucratif.

Tous ensemble, acteurs tech et innovateurs sociaux, nous pouvons promouvoir ces propositions vers les candidats aux prochaines élections européennes de 2019 !

makeitforgood.tech

Support our pledge #MakeItForGood !

The more we will be from all around Europe, the more we will be worth!

Share your views

You have an idea or a proposal you would like to share with our members and/or recipients ? nPlease leave it here

Join our association : The Social Good Accelerator EU

Social Good Accelerator, a French initiative of European interest, presents the “Social Innovation Village” at Web Summit 2018: a 90-person delegation with an exhibition of 24 social innovation projects and various inspiring events, to pledge for “More Social Good in Tech, More Tech in Social Good”.

Become a member and be part of our community, for more social good in tech, more tech in social good!

Learn more